Gorges du Verdon, Via cordata des cataractes …

Il existe plusieurs façons de découvrir le grand canyon des Gorges du Verdon. On peut le découvrir par le haut en parcourant la route des crêtes et la route des jardins, on peut le découvrir au plus près de l’eau en faisant le sentier Martel, ou le sentier de l’imbut jusqu’au Baou Béni (Je vous invite à visiter les articles sur ces promenades), et enfin on peut le découvrir en se promenant au milieu des falaises de l’Escalès. C’est de cette dernière façon que je vous invite à nous suivre.

Pour cette aventure, car c’en est une, nous nous  sommes adjoint les services d’un guide de « La maison des guides du Verdon » à la Palud-sur-Verdon. En effet cette via cordata se fait entre ciel et terre au milieu de la falaise de l’Escalès et nécessite d’avoir le bon matériel et les connaissances nécessaires en technique de cordes.

C’est donc au couloir Sansom à 7h30 que nous avions rendez-vous avec notre guide, pour y laisser une de nos deux voitures avant de nous rendre au belvédère de l’Escales. Ça y est, nous y sommes, quelques minutes pour s’équiper et vérifier que tout est OK et nous entrons dans le vif du sujet : 160m de descente en rappel …

Enchaînée sur 4 rappels cette descente nous amène véritablement au cœur de la falaise, où seuls les vautours nous tiennent compagnie …

La promenade se déroule entre vire et jardin où l’ombre des arbres invite au « far niente » …

Chaque pas dans cet univers vertical est sujet à la surprise et à la contemplation que la beauté du canyon offre à nos yeux … A chaque tournant, chaque vire, un nouveau paysage, un nouveau point de vue nous plonge un peu plus au cœur du plus grand canyon d’Europe.

La progression le long de la via cordata se fait en alternant les a pics et les vires. Marchant tantôt sur nos deux pieds à l’ombre de presque 200m de roches au-dessus de nos têtes, tantôt en équilibre précaire sur une paroi verticale juste raccrochés à la ligne de vie par notre longe et nos mains, avançant doucement à pas sûrs pour ne pas glisser, et ne pas laisser s’échapper une miette de ce spectacle qui s’offre à nous …

A chaque pas, nous avons l’impression d’être dans la peau d’explorateurs découvrant de nouveaux mondes …

Si la promenade tout le long de la falaise a pu paraître époustouflante, c’est pour la fin que le clou du spectacle nous a été réservé.

En effet pour finir la via cordata, il y a deux solutions : avoir un excellent niveau d’escalade et envisager une sortie par le haut dans des niveaux supérieurs à 7 ,ou bien en sortir par le bas en rejoignant le sentier Martel puis le couloir Samson. Il n’aura cependant échappé à personne que l’intérêt de cette via cordata est de se promener au milieu de la falaise, et c’est donc par une descente en « fil d’araignée » sur une hauteur de 60m que nous allons quitter cette merveilleuse falaise …

Il va sans dire qu’une descente en rappel sur une telle hauteur nécessite soit une corde de 120m de long ( oups les fabricants n’en n’ont pas encore mis à leur catalogue) ou bien une bonne connaissance des manipulations de corde pour ne pas laisser sa corde de 80m en place…

Une fois fait il ne reste plus qu’à descendre la centaine de mètres qui nous sépare du sentier Martel … Puis c’est au travers des deux tunnels que nous rejoignons le couloir Samson, non sans une certaine nostalgie de cette aventure dans un monde encore presque sauvage réservé à quelques personnes ….

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ quatre = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>