Norvège : Jour 4 Tromsø – Lyngsalpene

Température : -14°C
Météo : Grand soleil sans vent.
Soleil : Lever : 7h34, Coucher 16h22

Quatrième jour à Tromsø … Après une matinée tranquille au chalet nous prenons la route pour Koppangen en passant par Nordkjosbotn soit un trajet de plus de 300 km (en jaune sur la carte.)

Ce trajet va nous permettre de découvrir un tout nouveau paysage beaucoup plus montagneux que celui que nous avons pu voir pour l’instant. La température est quant à elle fidèle à l’endroit, avoisinant les -14°C au petit matin. Elle va fluctuer tout au long de la journée en fonction de la distance à la mer. Plus on rentre dans les terres et plus on s’éloigne du Golfe Stream et plus la température chute ….

Notre route nous emmène direction sud, tout le long de la route bordée par les flancs de montagnes taillés pour laisser passer la route, l’eau en ruisselant vient sculpter de magnifiques murs de glace étincelant dans le soleil.

Ces immenses rideaux de glace atteignent plusieurs mètres de haut, sculptures temporaires que la nature modèle au gré de ses caprices.

Après un court passage dans un défilé de montagne, notre route nous amène de nouveau auprès de la mer.

La montagne et la mer sont deux éléments omniprésents dans la journée, auxquels les aurores boréales viennent se mêler dès que le soleil passe de l’autre côté de l’horizon.

Avec le retour de la mer, nous retrouvons les pêcheurs sur les eaux gelées des fjords.

C’est presque deux heures après notre départ que nous atteignons enfin Nordkjosbotn, où notre route bifurque vers le nord sur Lungsalpene. Le Soleil est déjà incliné sur l’horizon et ses rayons accentuent le relief du paysage, commençant à réchauffer les sommets des montagnes en les baignant dans ses rayons chauds.

Le début du fjord laisse apparaître ses eaux captives de la glace.Si les abords sont entaillés par des pointes de glace qui ressortent laissant deviner des rochers sur lesquels la glace se rompt lors des variations du niveau de la mer, quelques dizaines de mètres plus en avant la surface ressemble à une patinoire vierge, sur laquelle encore aucune lame de patin n’est venue faire de dessin.

Notre route qui sinue au plus près du fjord, nous gratifie de quelques constructions isolées, telles celles ci-dessus où une étrange construction en bois semble ressemble à un séchoir.

Ou bien encore celle-ci, pour laquelle la nature semble avoir repris ses droits.

Ici la roche a été taillée par l’homme en une grande surface plane laissant apparaitre les motifs singulier de la montagne que nous longeons.

Ce n’est que vers 15h passées que nous arrivons à Koppangen, heureusement le bourg est suffisamment grand pour disposer de restaurants et d’un supermarché qui va nous permettre d’acheter de quoi improviser un petit pique-nique, dans la voiture, car par moins 15°C, avec du vent et un soleil caché par la montagne ….

Alors que nous reprenons la route pour regagner Tromsø, nous croisons sur notre route un renard roux.

La surprise de voir cet animal (très farouche) devant nous, le long de la route n’a pas permis de pouvoir l’immortaliser comme il se doit, car le temps de trouver de quoi s’arrêter, changer d’objectif (le grand angle n’étant pas vraiment approprié), ce dernier avait plongé en direction du fjord pour réapparaitre tranquillement plusieurs dizaines de mètres derrière nous. Et c’est donc baignés par les dernières lueurs du soleil que nous quittâmes lyngsalpene pour rejoindre Tromsø.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six − 5 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>